L'association ParisVelocipedia a pour but principal de commémorer le 150ème anniversaire de l'adaptation de la pédale à la draisienne à Paris en 1861, évènement qui fait de Paris le berceau mondial de la bicyclette.

Contact

 

Le terme draisienne vient du patronyme de son inventeur, Drais, qui l'avait appelé vélocipède. Il est attesté dès le 17 mars 1818 dans Le Courrier du Bas Rhin puis dans Le Journal de Paris du 25 mars suivant. L’emploi de draisienne dès le passage du véhicule en Alsace pourrait laisser à penser que ce nom viendrait d’un nom équivalent allemand, die Draisine. Karlsruhe, la ville du baron Drais, est proche de Strasbourg. Et, selon Martina Pitz,  le patronyme Drais serait en rapport avec une variante dialectale du microtoponyme Driesch « terrain non cultivé » qui a donné lieu à des noms d'habitats, puis à des noms de famille. Il existe une ville située près de Francfort-sur-le-Main qui porte le nom de Drais. On écrivait jadis indifféremment "ei" ou "ai" et c'est la forme "ei" qui l'a emporté.

Velocipedes_Jardin_de_Luxembourg_1818_Sony_PSP

Le mot draisine est donné en français comme synonyme de draisienne dans le Dictionnaire national de Jean-Louis Bescherelle en 1845 : une draisienne ou draisine est une « petite voiture composée de trois roues». Le Dictionnaire de la Langue Française d’Émile Littré considère aussi ces deux mots comme synonymes mais il ajoute la définition moderne de la draisine : « wagonnet servant à la surveillance de la voie ferrée ».